Ziglôbitha spécial n°2 – Octobre 2021

Couverture + Sommaire [télécharger]

ACTES DU 1er COLLOQUE INTERNATIONAL TRANSDISCIPLINAIRE : « LES BETIBE (EOTILE) DANS L’EVOLUTION DES PEUPLES AKAN DE COTE D’IVOIRE: CONTEXTE, PARCOURS ET VITALITE » – 04 au 06 mars 2020 à Adiaké
COORDINATEURS

Kouamé René ALLOU

Foba Antoine KAKOU

Koia Jean Martial KOUAME

AVANT PROPOS

Les Akan sont un conglomérat de peuples vivant principalement sur les territoires des républiques actuelles du Ghana et de la Côte d’Ivoire et qui présentent une forte parenté linguistique, ethnique et culturelle (J. N. Loucou 1984). Les Bétibé communément appelés Eotilé appartiennent au groupement des Akan de Côte d’Ivoire. Ils constituent avec les Alladian, les Ebrié, les Abouré, les Avikam, les Adjukru, les Akyé, les Abbey, les Abidji, les N’Zima, les Essouma, les Krobu, les M’Batto et les Aïzi, le sous-groupe des Akan lagunaires (K.R. Allou 2000).

Quoique minoritaire dans l’aire ethnolinguistique akan, le peuple bétibé concentre l’attention de la communauté scientifique dans sa diversité, sans doute en raison de ses origines multiséculaires qui trouvent des explications à la fois dans le mythe et la science. D’une part, le mythe fondateur allègue que depuis les temps immémoriaux, les Bétibé sont sortis des profondeurs de la lagune Ebonon (complexe lagunaire Aby-ehy-tendo) pour s’établir sur l’île de Monobaha et ses environs avant d’essaimer sur les terres du littoral ivoirien en compagnie de peuples alliés venus de l’actuel Ghana. D’autre part, les recherches archéologiques à défaut d’attribuer le proto-peuplement sur l’île de Nyamoan (6000 ans avant Jésus Christ) aux Bétibé, faute de preuves, relèvent que le second peuplement dont les traces remontent au 12e siècle de l’ère chrétienne est un peuplement exclusivement bétibé (J. Polet, 1988). Ce peuplement ancien a offert aux Bétibé l’opportunité d’offrir l’hospitalité à un grand nombre de peuples qui migraient de l’Est vers l’Ouest à partir du 13e siècle par le chemin du cordon littoral à la recherche de terres paisibles. Ils sont donc des témoins privilégiés du peuplement des Akan lagunaires de Côte d’Ivoire.

De fait, leur histoire est une ‘‘micro histoire’’ de tous ces peuples akan qui vivent aujourd’hui sur le littoral et les terres intérieures de la Côte d’Ivoire.

L’histoire des Bétibé, c’est aussi les épisodes récurrents d’adversités qui ont jalonné la progression de leur civilisation au fil des siècles. Un fait marquant est sans conteste, l’étiolement du bétiné (la langue des Bétibé)  dont la variante du Département d’Adiaké est séverement menacée d’extinction (K. Foba, 2009).  

A l’orée du millénaire de l’histoire des Bétibé, la communauté scientifique s’est proposée à travers les assises du colloque qui s’est tenu dans la ville d’Adiaké du 04 au 06 mars 2020, de faire une analyse de la dynamique des rapports de coexistence entre le peuple bétibé et les autres peuples frères de l’aire ethnolinguistique akan.

Le colloque international a été une initiative scientifique de grande envergure qui s’est inscrite dans une dynamique de valorisation de l’identité et des archétypes du patrimoine naturel et culturel bétibé et du grand peuple akan. Les communications présentées ont porté, bien évidemment, sur les Bétibé, mais aussi sur les autres peuples de l’aire ethnolinguistique akan. Placé sous le signe de l’interdisciplinarité, l’objet de ce colloque a été de mettre en regard les apports, respectifs ou conjoints, de l’Histoire, de l’Archéologie, des Sciences du Langage, de l’Anthropologie, de la Géographie,  de l’Economie, de l’Art et de la culture.

La réflexion se voulant globale, le colloque a ouvert le débat sur les divers enjeux de la valorisation des langues, des religions et des cultures africaines à l’ère de la mondialisation.

                                                                          Professeur ALLOU Kouamé René

                                                                       Université Félix Houphouët BOIGNY   

SECTION 1: HISTOIRE, ARCHÉOLOGIE ET ANTHROPOLOGIE

01-Kadjomou Ferdinand AYEMOU

02-Eric PETE

03-Blath Esther AZAGNI

04-Aba Josué SAKO

05-Adjé Séverin ANGOUA

06-Atché Michel AKA

07-Kouadio Narcisse YAO  et Aimé Magloire KOUAME

SECTION 2: LANGUES, LITTÉRATURES ET RELIGIONS

08-Lawa Privat GNAGBEU

09-Foba Antoine KAKOU

10-Tamala Louise AHATE et Emma Valérie KETCHA

11-Kôkô Irène KOUASSI et Koman Denise ANGUI

12-Konan Bertiel N’GUESSAN

13-Pierre Adou Kouakou KOUADIO

14-Jean-Claude MBOLI

SECTION 3: GÉOGRAPHIE, ECONOMIE ET SOCIOLOGIE

15-Kouadio Eugène KONAN

16-Moïse Antoine DIECKET

17-Eby Joseph BOSSON & Akissi Béatrice KOUADIO

Mise en ligne le 18/10/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *